PANAME TROPICAL et le BAL DES FAMILLES
1ere partie

Chaque concert de Paname Tropical se transforme en véritable bal populaire. Antoine Larcher, petit-fils d'Anne-Marie Bergheaud, reprend à son tour le fond de commerce et redonne vie au Bal des Familles. Paname Tropical devient l'orchestre du Bal des Familles.
Cette fois, le métissage musical n'est plus entre Italiens, Manouches et Auvergnats, mais entre Antillais, Brésiliens et autochtones de la capitale.
Face au succès du concept ressuscité à la Folie en Tête, le groupe et le bistrot décident de faire danser d'autres lieux. La nouvelle troupe crée un bal itinérant composé de trois éléments: Paname, la Folie en Tête et Pascale Yoko.
Rosély Gonzagua, Liberto Finster, Christophe Cornet,
Jean-Pierre Dos Santos et Pascale Yoko se joignent donc aux 5 musiciens.
Les premiers bals ont lieu, aux Folies Pigalle, au New Morning, au Duc des Lombards, et bientôt au Divan du Monde.
Le Divan est un rendez-vous fixe. Le deuxième dimanche du mois de 17 heures à 22 heures, petits et grands se retrouvent au 75 rue des Martyrs.
Le spectacle est partout, sur scène, dans la salle et au bar.
Yoko, Rosély, Liberto, Christophe et Jean-Pierre chantent, dansent, font des échasses, des percussions et servent demis et ti-punchs. En 1997,
un CD est enregistré en public par Didier Zilliox.
La période du Divan du Monde prend fin. Vincent Legris partant pour d'autres aventures, James Chrétien le remplace à la batterie.
La rythmique est 100% mauricienne; sega et seggae sont alors deux rythmes très présents dans le répertoire du groupe.

Pochette du CD live au Divan du Monde par liberto finster
danseuse à chignon serveur orange
l'équipe du Bal à la Cipale

la suite

Accueil / Les Danses / Le Bal Hier / Les Voyages